Un CHSCT Métal-Energie s’est déroulé dernièrement pour évoquer la réunification des dispatchings Energie et HFX.
A cette occasion, un débat s’est installé sur les horaires de travail et notamment l’harmonisation entre des horaires qui sont différents entre l’énergie et les HFX.
Au cours des débats, la CGT et le Médecin du Travail, ont indiqué que des études tendaient à démontrer que l’horaire 4h/12h (du matin) comportait le plus de contraintes sur le plan physiologique.
La direction a indiqué qu’elle souhaitait faire un essai durant 4 mois (à partir du mois de septembre) du décalage d’une heure de la prise de poste pour l’ensemble du personnel.
« Contrairement à ce que l’on a pu entendre ici ou là, la CGT n’est pas à l’origine de ce projet et n’a donné son accord sur rien ! »
Il est vrai que certains, sentant probablement la date des élections professionnelles se rapprocher, confondent vitesse et précipitation, n’hésitant pas au passage à lancer de fausses rumeurs ou à calomnier les représentants CGT, qui eux, ont toujours été présents, quelle que soit les circonstances, auprès des salariés.
Ceci étant, la CGT n’est pas fermée à discuter de l’organisation du travail dont les horaires font partie mais pas que :
les cycles de travail doivent être également réfléchis tout comme la conciliation entre les contraintes professionnelles et personnelles. Surtout lorsque les salariés sont en cycle 5×8 !
Si la CGT est prête à discuter de l’organisation du travail, il y a également des préalables à respecter.

Ainsi la CGT estime que les salariés doivent disposer d’un certain nombre d’éléments pour comparer, évaluer, débattre et se déterminer en toute connaissance de cause.
Enfin, la CGT estime que c’est aux salariés concernés, une fois qu’ils disposent de toutes les informations nécessaires de se déterminer !
La CGT estime que lorsqu’un problème se pose, on informe, on débat et on vote ! En aucun cas la CGT ne décidera seule, à la place des salariés, même pour la mise en place d’un essai. Pour la CGT, le salarié doit être acteur et décideur dans l’entreprise.
Concrètement la CGT n’a pas «d’horaire préféré», elle participera au débat, informera les salariés, les consultera le cas échéant et surtout le vote de ses élus sera identique à celui de la majorité des salariés concernés.
Au travers de cette publication, certes un peu longue, la CGT souhaite donner un certain nombre d’éléments qu’elle juge utiles afin que les salariés puissent se déterminer en toute connaissance de cause.

Allons plus loin, débattons-en : cliquez sur le lien pour lire publication complète.

Débattons-en horaires hfx

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *