Déclaration de la CGT au CHSCT de l’Agglomération concernant la fermeture du site de Dieulouard

Monsieur le Président,

Consulté ce jour sur votre projet de fermeture de l’Agglomération de Dieulouard, la CGT tenait à faire un certain nombre de remarques entrant pleinement dans les prérogatives du C.H.S.C.T.

L’avis que nos élus vont rendre aujourd’hui s’est construit autour de quatre axes principaux à savoir :
 Les conditions de mise sous cocon et capacité de redémarrage.
 La sécurisation du site.
 L’accompagnement des salariés vers un nouvel emploi.
 La prévention des risques psychosociaux.

Concernant la mise sous cocon, elle ne pourra être effective que deux années compte tenu de la pyramide des âges et des départs à la retraite. Du fait des contraintes techniques et notamment le délai de remise en route et l’éloignement du site de Dieulouard par rapport aux Hauts-Fourneaux, elle ne sera très probablement jamais mis en œuvre.

Le cadencement présenté semble avoir pris en compte les différents aspects inhérents à la mise sécurité du site. Un mode opératoire précis des opérations à réaliser en phase de contrôle et en phase d’essai devra être transmis aux membres du C.H.S.C.T. préalablement à l’arrêt de l’Installation. La présence d’un membre du C.H.S.C.T. lors de ces opérations et la transmission systématique du rapport de visite devrait garantir un suivi adéquat par les représentants du personnel.

Concernant l’accompagnement du personnel vers un nouvel emploi, les éléments présentés sont dans le respect de nos accords d’entreprise. L’aspect formation semble bien avoir été pris en compte et devra permettre de proposer à chacun une solution voir plusieurs afin de poursuivre son activité professionnelle dans de bonnes conditions. Les élus CGT regrettent toutefois que le document présenté ce jour n’évoque pas les conditions d’accueil vers de nouveaux services et/ou de nouveaux établissements et notamment la présentation d’un parcours d’intégration qui permettrait à chaque salarié provenant de l’agglomération de se sentir bien intégré dans leur nouvel environnement de travail.

La CGT tient à rappeler que les salariés de l’Agglomération ont fait beaucoup de sacrifices ces dernières années du fait de la baisse d’activité avec de longues périodes d’activité partielle entrainant des modifications de lieux et de cycles de travail très réguliers. A cela se rajoute une appréhension pour les uns, une véritable anxiété pour les autres concernant le devenir du site. C’est pour cela que la CGT vous demande que ces salariés soient traités avec bienveillance tant au moment de leur départ de l’Agglomération que lors de leur arrivé dans un nouveau service.

Concernant la prévention des risques psycho-sociaux, le détail du contenu de la formation RPS qui sera dispensée n’ayant pas été présenté, les élus CGT ne sont pas en mesure de savoir si elle répondra aux éventuels besoins des salariés de l’Agglomération.

Là aussi, le périmètre de formation nous semble trop restreint pour qu’elle soit pleinement efficace. En effet, le management du service d’accueil devrait à notre sens, être formé aux RPS afin que cette dimension soit prise en compte en amont et en aval.

Pour conclure, la CGT constate que certaines dimensions du projet ont été bien évalué notamment la partie technique, qu’un certain effort de pédagogie réalisé par le service. La CGT constate également un certain nombre de déclarations de bonnes intentions.

Cependant, comme le dit le proverbe, « chien échaudé craint l’eau froide » ! Nous avons malheureusement pu le constater dans la conduite d’autres projets dans le secteur Métal-Energie, les bonnes intentions et les engagements pris devant le C.H.S.C.T ne se traduisent pas toujours dans les actes. Espérons que ce projet de fermeture de l’Agglomération sera l’occasion pour le secteur Métal-Energie et notamment son responsable de porter un regard différent sur les instances de représentation du personnel et sur le respect de la parole donné ainsi que des engagements pris notamment les délais de réalisation. Les élus CGT y seront particulièrement attentifs et agiront fermement si nécessaire.

En conséquence, les élus CGT au C.H.S.C.T. s’abstiennent de manière bienveillante sur le projet de fermeture de l’Agglomération.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *